La greffe osseuse

La pratique de l’implantologie se heurte souvent au problème de l’insuffisance de tissu osseux chez certains patients. Lorsque les dents sont extraites, une partie de l’os alvéolaire l’entourant est perdu lors de la cicatrisation. Il est possible de remplacer cet os perdu avec un « biomatériau » pour poser l’implant dans des conditions anatomiques satisfaisantes. C’est la régénération osseuse.

LES DIFFÉRENTS MATÉRIAUX DE COMBLEMENT OSSEUX

Il existe différents matériaux pour remodeler l’os. Le choix est fait par le praticien en fonction des besoins déterminés par son analyse clinique. Ils peuvent être d’origine humaine (y compris prélevé sur le patient), animale ou synthétique.

LES COMBLEMENTS SOUS-SINUSIENS

Ce comblement osseux est réalisé avant ou en même temps que la pose des implants.
L’intervention est réalisée sous anesthésie locale. Dans cet exemple le forage intéresse la paroi latérale du sinus.

Une fenêtre est délimitée et réclinée à l’intérieur du sinus de manière à aménager un espace. Cet espace est rempli par le matériau de comblement qui peut être recouvert par une membrane.

L’implant est posé dans la même séance ou 4 à 6 mois après la chirurgie de comblement.
Actuellement, tous les biomatériaux peuvent être utilisés pour les comblements sinusiens.
Après le comblement, il n’a jamais été décrit une quelconque perturbation de la physiologie sinusienne.

LES GREFFES D’APPOSITION

Elles sont indiquées dans les insuffisances d’épaisseur.

Les différentes étapes :

Prélèvement du greffon au niveau du site donneur

Apposition et stabilisation du greffon.

Recouvrement du greffon avec de l’os synthétique et une membrane

Après 6 mois de cicatrisation, il est possible de poser les implants qui recevront dans un deuxième temps les couronnes.

CONCLUSION

La greffe osseuse et le prélèvement osseux sont des chirurgies qui sont de plus en plus courantes et qui sont réalisées par des chirurgiens-dentistes ayant acquis une compétence spécifique. En cas d’infection (très peu courante et prévenue par une prémédication antibiotique) le chirurgien-dentiste peut nettoyer le site chirurgical. Une seconde greffe peut alors être nécessaire.
Chez le fumeur les risques d’échec et de complications augmentent.
Le prix varie en fonction de la difficulté opératoire.
Les techniques de greffe osseuse pré-implantaire ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale.

Date de mise à jour : 23/12/2012

Se rendre au cabinet dentaire

Adresse

177 rue Pablo Picasso
78370 Plaisir

 

01 30 54 08 04